LBRDCOV#1> Operation Stealth

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Les bonnes rétrospectives de Capitaine Obe Viyous
Le top 42 des meilleurs jeux d’aventure: #1/42#

operation-stealth-pc-001

Yo-ho-ho les enfants!
Alors, vous avez été sages depuis que mon ami papa Noël est venu vous offrir des cadeaux inutiles qui coûtent des fortunes?
Et bien, je l’espère pour vous car, maintenant, c’est à moi, Capitaine Obe Viyous, de vous conter une histoire qui enrichira le peu de neurones qui fait votre admirable personne. Je vais vous conter l’histoire des meilleurs jeux d’aventure que j’ai pu croiser. Et oui, vous avez trop de temps à perdre et vous venez écouter mes histoires!
Allez, asseyez-vous sur cet hérisson là-bas au coin du feu et écoutez moi radoter!

Alors, tout d’abord, pourquoi un Top 42? Et bien parce que le chiffre ne compte pas! J’ai tellement de souvenirs que 42 m’a l’air un bien sympathique nombre mais dieu sait combien j’en ferai. Puis, je suis un vieux capitaine, je peux en ajouter et en retirer à tout instant.

Commençons par un commencement…

Operation Stealth

Aaaaah Operation Stealth! Une pépite trouvée par hasard dans une France à l’époque où elle faisait encore de belles choses! Vous vous souvenez de Paul Cuisset? De Delphine Software? Non? Rien? Que dites-vous? Vous pensez que Twilight était le meilleur film d’action du monde et de tous les temps? Mais taisez-vous, ectoplasmes hybridés! Delphine Software est une société créé en 1988 par Paul de Senneville. On les connait surtout parce qu’à l’époque, ils ont sorti à peu près tout ce qui se faisait de bien en France! Les voyageurs du temps, Operation Stealth, Croisière pour un cadavre, Another world, Flashback et Fade to Black. Le reste de leurs sorties ne valent évidemment pas un clou, vu que je n’en parle pas. Haaaa, un titre de DSI (Delphine Software International), c’était de la balle quand même! Malheureusement, comme tout le monde, Delphine n’a pas survécu à l’apocalypse des années 2000 et ont enterré leurs employés en 2004.

operation_stealth

Mais revenons à nos moutons. Paul de Senneville crée (avec Olivier Toussaint) la compagnie en la nommant comme sa fille: Delphine. Mais, en fait, ce n’est pas ce Paul-là qui nous intéresse mais Paul Cuisset, génial papa de ce jeu. Le vice-président de Delphine est en effet un des moteurs principaux de la firme. On lui doit tous les bons jeux de Delphine sauf Another World. C’est dire…

Operation Stealth est un jeu d’aventure point’n click qui débarque en 1990 et raconte l’enquête de la CIA autour du vol d’un avion furtif américain. John Glames, notre héros, parodie largement James Bond. D’ailleurs, aux états unis, le jeu ne parodie plus 007 mais devient un jeu 007! Les américains devront expliquer à Ian Flemming les différentes inconsistances que cela a amené dans la série mais ça, c’est leur problème! Bref, avion furtif, vol, agent spécial, mission. Vous voilà à parcourir le monde, à démanteler des complots de dingues et à sauver la terre entière.
opstam004

Derrière un scénario éprouvé au cinéma, le jeu est d’une qualité exceptionnelle. Je me souviens, en mon jeune temps, l’avoir vu arriver sur mon écran avec ébahissement. La démo, qui a fortement vieillie, était parmis les plus belles choses vidéoludiques que j’avais pu voir et je me souviens avoir été emballé par la musique. Il faut dire qu’à l’époque, on faisait des oeuvres de qualité. Pas comme maintenant avec leur hd, leur 3d et leur manque de trois mats! Puis, je me suis retrouvé dans le jeu, avec le système de menu click gauche / click droit des Voyageurs du Temps. Directement, on se retrouve en pleine immersion. L’aventure est au tournant et comme dans toute histoire d’espionc en tous genres, l’action est au rendez-vous. De plus, le jeu regorge d’idées novatrices! Des petites scènes d’action viennent parsemer l’aventure comme une séance de plongée soumarine qu’il fallait manipuler au poil de … vache! Aaaah qu’est-ce que j’ai pu pester à l’époque sur ce passage! Je me souviens même que l’ordinateur n’était pas encore dans la chambre et que je râlais de ne pas avancer plus vite car mon temps de jeu était, déjà à l’époque, limité! Et je me souviens avoir passé pas mal de temps sur ce jeu aux multiples énigmes!
opstam005

Mais bon, vous, jeunes coq malmenés par des lapins crétins, ne connaissez pas le bonheur de jouer à cette bonne vieille bouillie de pixel! Que les plus valeureux d’entre vous osent s’y tenter tiens, je leur souhaite bonne chance! D’ici là, je ne vous souhaite pas une bonne nuit et je m’en vais reprendre la mer pour dégotter une autre pépite, une autre bouteille de rhum de qualité, une autre femme à Tortuga. Et quand j’aurai trouvé mon trésor, je reviendrai!
Bon vent!
Votre infame Capitaine Obe Viyous

(Allez, pour le fun et parce que ça rappelle plein de souvenirs, les codes de protection du jeu)

operation_stealth_code

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *